La zakât

« Accomplissez la prière, acquittez-vous de la Zakât et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent. »

[Coran 2:43]

ZAKÂT AL-MAAL
La zakât est le troisième pilier de l’islam. C’est une aumône annuel obligatoire à et dont le montant s’élève à 2,5% de nos richesses annuelles. L’objectif de la zakât est de purifier notre cœur de l’avarice et venir en aide aux plus démunis de notre société.
Qui doit s'acquitter de la zakât ?
Le musulman ayant atteint l’âge de la puberté, possédant des biens qui excèdent le montant du nissab (le seuil d’éligibilité à la zakât) sur une période d’une année lunaire.
Dois-je m'acquitter de la zakât manquée ?
Il n’est jamais trop tard pour rattraper les paiements de la zakât des années manquées. Le calcul reste le même mais il convient de se référer au nissab des-
Comment calculer la zakât ?
La zakât est calculée sur mon épargne. Parmi les biens assujettis à la zakât, on trouve notamment : l’argent liquide, l’or et les actifs commerciaux. En revanche, les
biens immobiliers et voiture ne sont pas imposables.
Le Prophète Mohammed s a fixé le nissab au taux de l’équivalent de 87,5 grammes d’or ou de 612,4 grammes d’argent. Selon l’avis majoritaire, aujourd’hui le nissab correspond à l’équivalent du cours de ces métaux précieux en monnaie. Puisque les cours de l’or et de l’argent fluctuent quotidiennement, il faut prendre
soin de consulter les derniers taux du nissab.

Exemple : En septembre 2016, le nissab correspond à 3249,30€*. Ainsi si votre épargne à l’issue d’une année lunaire est de 5000€, vous devez reverser 2,5% de cette somme soit 125€.


*Source: 24hgold.com

ZAKÂT EL-FITR

La zakât al-fitr ou « aumône de la rupture » est une aumône obligatoire que tout
jeûneur chef de famille doit verser pour lui-même et pour chaque membre de sa famille à sa charge y compris le nouveau-né. Son montant a été évalué à 5€ pour l’année 2017. Elle est versée à compter de la veille du 27e jour du Ramadan et en tout état de cause avant la prière du Eid el-Fitr (1er Chawal).